Dakar

N° 49 - RED BULL KTM FACTORY TEAM

450 RALLY REPLICA KTM

  • KTM

Le véhicule   !

  • Assistance : Red Bull KTM Factory Team
  • Préparateur : Red Bull KTM Factory Team
  • ANTOINE MEO (FRA)

    • P

    LE PILOTE   !Facebook

    • Date de naissance : 29/08/1984 à DIGNE LES BAINS
    • Taille / poids : 1.83 m / 86 kg
    • Situation : En couple, 1 enfant
    • Hobbies : Passer du temps en famille, sports de glisse
    • Sponsors : KTM, Red Bull, AMV, 100 %, Alpinestars…

« Je repars de zéro »

Déjà 20 ans de carrière pour ce pilote hors-norme qui a tout gagné en enduro après avoir brillé en supercross et motocross. Nul doute que tous les yeux seront rivés sur Antoine Meo au départ du Dakar. A 31 ans, le Français change de discipline, mais reste pour le moment sur deux roues avant, espère-t-il, de poursuivre au volant d'une auto. Accessible et sympathique, Antoine Meo est très apprécié du public pour sa bonne humeur et son coup de gaz rageur. Mais il cache sous des allures décontractées un vrai sens du perfectionnisme. Champion d'Europe de Supercross en 2002, il n'a pas obtenu par la suite les résultats auxquels il pouvait prétendre en Mondial de motocross mais s'est pleinement exprimé en enduro, où son arrivée en 2008 a fait sensation. Il lui aura fallu seulement deux ans pour décrocher son premier titre mondial en 2010. Aussi à l'aise au guidon d'une 125 deux-temps, d'une 250 ou d'une 450 4-temps, capable de faire trembler les ténors de l'Enduropale du Touquet (2ème en 2014), Antoine Meo est un phénomène. Cela n'a pas échappé à KTM qui l'a recruté en 2012 après ses deux premiers titres obtenus sous l'auvent Husqvarna. 12ème de l'Atacama Rally en septembre, Antoine a assuré la finale du Championnat du monde d'enduro début octobre avant d'enchaîner immédiatement sur le Rallye du Maroc et le Merzouga Rally, où il a connu des jours avec (6ème de la dernière étape au Maroc, victoire sur la 3ème étape du Merzouga) et des jours sans (forfait sur une étape du Rallye du Maroc et abandon au Merzouga). Celui que l'on surnomme l'Alligator va-t-il réussir son pari du changement de discipline ? Réponse en janvier.

« En rallye, un palmarès dans une autre discipline, cela ne veut pas dire grand-chose. Je m'en suis aperçu sur les premières courses ! J'ai vite compris que l'excès de confiance peut être contre-productif, qu'il y a énormément de paramètres à gérer, qu'il faut du temps de préparation dans beaucoup de domaines. J'aime bien me remettre en question, donc ce n'est pas un problème pour moi. Je sais que je repars de zéro. Le Dakar a toujours fait partie de mes objectifs, et mon vœu ultime est d'y participer un jour en auto. J'avoue que la catégorie moto me faisait un peu peur, jusqu'à ce que j'essaye la moto l'année dernière… En enduro, je crois que j'ai fait le tour de la question, il est temps pour moi de passer à autre chose. Je suis là pour apprendre. »

Réactions

  • étape 5

    « Si ça se trouve, j'ai eu de la chance »

    « J'ai fait une bonne journée. C'était difficile parce que ça glissait pas mal, les pneus étaient très usés à la fin. Deuxième, c'est pas mal. C'était compliqué sur la fin en navigation parce qu'il y avait beaucoup de spectateurs et c'était difficile de voir les traces. Mon  idée, c'est de rester dans le groupe de tête. C'est la première vraie étape, donc on verra ce que ça dit sur les autres étapes… si ça se trouve, j'ai eu de la chance. »
  • étape 4

    « Il fallait gérer l'usure des pneus »

    « C'était une étape très longue et c'est ma première étape marathon. Un peu difficile parce qu'il fallait gérer l'usure du pneu, donc j'ai limité la vitesse de pointe à 150. J'ai donc perdu 6 minutes sur le meilleur temps, mais je suis plutôt satisfait parce que mes pneus sont toujours en bon état. Aujourd'hui j'ai roulé à ma main. Les Honda ont un porteur d'eau, donc ils roulent beaucoup plus vite parce qu'ils vont pouvoir changer de pneu. Si j'arrive à rester dans le wagon de tête tous les jours, ça peut être  pas mal. La navigation n'était pas trop difficile, et à chaque fois j'étais dans le bon timing, donc je peux être satisfait de ma journée. »

Palmarès Dakar (depuis 1999)

Première participation

Palmarès Autre Course

5 fois champion du monde d’enduro (2010, 2011, 2012, 2013, 2015)
Champion du monde par équipe (ISDE) 2009, 2010, 2012, 2013
Champion de France E1 2010, E2 2011, E1 2012, 2013
Champion d’Europe de Supercross 2002
 

N° 49 - RED BULL KTM FACTORY TEAM

classement

 012345678910111213
Scratch103-1335214183512170
étape102-1435814183512170
Général10210218129986654367

Partenaires

  • SpeedAgro
  • BF Goodrich
  • Honda
  • iveco
  • Karcher
  • Toyota
  • Monroe
  • Mota
  • Wega
  • Banco Mercantil Santa Cruz
  • Entel
  • Personal
  • Samsung
  • Fox Sports
  • Cadena 3
  • Infobae