LE DAKAR S’ENGAGE POUR LA SÉCURITÉ

La sécurité des compétiteurs, du public et des personnes accréditées est la préoccupation majeure de l’organisation. Comme toutes les grandes aventures sportives extrêmes le Dakar comporte des risques. L’organisation met tout en œuvre afin de les limiter au maximum. Chaque année tous les process liés à la sécurité sont revisités afin d’être optimisés.

L’itinéraire course et assistance identifié dans le roadbook est le seul parcours ouvert et validé par l’équipe d’ouverture. À tout moment, grâce au système Iritrack, le PC course connaît la position de chaque véhicule et peut le contacter par téléphone satellite. En cas d’arrêt brutal et/ou de position anormale du véhicule, le système Iritrack envoie immédiatement une alarme au PC course qui appelle le compétiteur. S’il ne répond pas, les secours sont dirigés vers le point où il se trouve.

Le Poste de Coordination Opérationnel, véritable tour de contrôle du rallye :

  • 35 personnes y sont mobilisées 24h/24
  • C’est au PCO que parviennent toutes les informations du rallye (Iritrack, balises, communications radio…)
  • Le PCO sur le terrain un poste de coordination en miroir à Paris
  • Des sessions de sécurité et de simulation sont organisées en amont du rallye avec les autorités péruviennes.
© ASO
© ASO
© ASO
© ASO
© ASO
© ASO
© ASO
© ASO
© ASO
© ASO
© ASO
© ASO
© ASO

Un service médical de pointe :

  • 60 personnes composent l’équipe médicale,
  • Des hélicoptères et véhicules sur la piste dont certains médicalisés sont mis en place,
  • Un hôpital de campagne équipé de matériel d’urgence de pointe est monté,
  • L’héliportage vers les centres hospitaliers les plus proches est organisé dans des délais très brefs.
© ASO
© ASO
© ASO
© ASO
© ASO
© ASO
© ASO
© ASO
© ASO
© ASO
© ASO
© ASO

La sécurité routière :

Tous les conducteurs de véhicules (concurrents ou non) accrédités sur le Dakar doivent signer une charte, un engagement de bon comportement, avant le départ de l’épreuve. Le respect des règles en vigueur en matière de conduite dans les différents pays est une absolue nécessité. La vitesse est contrôlée en permanence à travers les données enregistrées par les GPS des compétiteurs à des fins de sanctions éventuelles ; des contrôles de vitesse sont également effectués par les forces de police.

Les zones spectateurs :

9 000 policiers, gendarmes et militaires assureront la sécurité du public et du rallye. Le Dakar connaît un succès phénoménal en Amérique du Sud (4 millions de spectateurs en 2018). Des zones spectateurs protégées et surveillées par les forces de sécurité du pays sont mises en place afin d’assurer la sécurité des spectateurs. Près de 30 zones spectateurs sécurisées seront aménagées pour l’édition 2019. La localisation des zones spectateurs est rendue publique trois jours avant le passage du rallye sur le site Internet officiel et via les réseaux sociaux.

© ASO
© ASO
© ASO
© ASO
© ASO
© ASO
© ASO
© ASO
© ASO
© ASO
© ASO
© ASO
© ASO
© ASO

Une campagne de prévention massive (presse écrite, radio, télévision, affichage) est mise en place très en amont afin d’informer le public du comportement à observer.

Un partenariat a été noué avec l’Automobile Club Péruvien. Dans ce cadre, l’ACP relaie les différentes consignes de sécurité via ses canaux de communication, et mettra en place sur la Feria Dakar un bus pédagogique avec un circuit, pour initier les enfants aux règles essentielles de sécurité routière.

Suivez-nous

Recevez des informations exclusives

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et des publicités ciblés en fonction de vos centres d'intérêts.

En savoir plus