N°3 Moto RED BULL KTM FACTORY TEAM
pilote
+

SAM SUNDERLAND

(gbr) 1.79m / 70kg

Loisirs

Cycling, free diving

Sponsors

KTM, Red Bull, Bell helmets, Oakley, USWE

2019: 3rd (two stage wins)
2018: Ab. Stage 4 (two stage wins)
2017: 1st (one stage win)
2015: Ab. Stage 4 (one stage win)
2014: Ab. Stage 4 (one stage win)
2012: Ab. Stage 3

2019: FIM Cross-Country Rallies World Championship (1st): Abu Dhabi Desert Challenge (1st), Silk Way Rally (1st), Atamaca Rally (2nd), Rallye du Maroc (Ab.)
2018: Abu Dhabi Desert Challenge (2nd), Atacama Rally (Ab.), Rallye du Maroc (9th)
2017: Abu Dhabi Desert Challenge (1st), Qatar Cross-Country Rally (1st), Atacama Rally (4th), Desafio Ruta 40 (10th), OiLibya Rally of Morocco (Ab.)
2016: Abu Dhabi Desert Challenge (2nd), Qatar Cross-Country Rally (1st), OiLibya Rally of Morocco (2nd)
2015: OiLibya Rally of Morocco (1st)
2014: Abu Dhabi Desert Challenge (Ab.), Qatar Cross-Country Rally (Ab.), OiLibya Rally of Morocco (2nd), Rally Dos Sertoes (6th)
2013: Abu Dhabi Desert Challenge (3rd), OiLibya Rally of Morocco (5th), Merzouga Rally (1st)
2012: OiLibya Rally of Morocco (10th), Sardinia Rally (13th)
2011: Abu Dhabi Desert Challenge (Ab., two stage wins), Australasian Safari (Ab., three stage wins)

Interview

« Vous devez être parfait… et plus encore, pour gagner un Dakar »

Sam Sunderland, tête d’affiche du team officiel Red Bull KTM et premier vainqueur britannique du Dakar, sait parfaitement ce qu'il faut pour conquérir le rallye le plus difficile au monde. Le pilote de 30 ans a subi des abandons lors de quatre de ses six participations à ce jour (problèmes mécaniques en 2012 et 2014, chutes en 2015 et 2018), mais cela ne l'a pas empêché de marquer l'histoire lorsqu'il a terminé au premier rang devant son coéquipier Matthias Walker en 2017. Faisant partie d'un triumvirat imparable avec Matthias et le champion en titre Toby Price -le trio KTM a remporté les quatre dernières éditions du Dakar- Sam participe à ce premier rallye en Arabie saoudite en grande forme après avoir triomphé au Championnat du Monde FIM des Rallyes Tout Terrain. Avec des victoires au Abu Dhabi Desert Challenge et au Silk Way Rally et une deuxième place au rallye Atacama, il a finalement obtenu sa première couronne mondiale, après avoir été vice-champion en 2015 et 2016. Après avoir déménagé à Dubaï à l'adolescence, le natif de Southampton s’est rapidement imposé comme l’un des meilleurs pilotes de la planète désert et se réjouit de la perspective de s’immiscer dans le sable de l’Arabie saoudite. Aujourd'hui basé à Andorre, Sam est toujours l'un des grands favoris des motos, même si ses chances de victoire l'an dernier ont été balayées par un disque de frein détaché. Après s'être remis de blessures mineures au coude et à la jambe subies lors du Rallye du Maroc, il est prêt pour une autre victoire au Dakar.

« Je suis vraiment heureux d'avoir remporté le championnat du monde et de le faire pour l'équipe. Je me suis classé deuxième à deux reprises -le premier des perdants- donc c'était un peu frustrant. C'est toujours difficile de faire une saison entière sans erreur. Heureusement la moto est toujours performante, je n’ai jamais eu de problèmes mécaniques. Un Dakar dans la poche, un championnat du monde dans la poche, ça fait du bien. Mais je veux un autre Dakar à coup sûr. Moi, Matthias et Toby sommes très motivés pour l’obtenir. Toby l'a remporté de la manière la plus virile possible l'année dernière. Je me sens bien, confiant. Vous devez être parfait, et même plus encore, pour gagner le Dakar. Tout doit bien se dérouler : le travail à l'entraînement, la moto, les mécaniciens, l’équipe. Nous allons simplement essayer de ne pas fissurer notre disque cette fois ! Je suis vraiment impatient d’y être. Tu dois t'adapter à tous ces changements : le terrain, les mentalités, même la nourriture. Je pense que la partie sud de l’Arabie saoudite ressemble à ce que j’ai l'habitude de vivre à Dubaï. Donc, quelques jours de la deuxième semaine me seront familiers. Je pense que c'est vraiment bien. L'esprit original du Dakar était davantage axé sur l'aventure. Les images que nous avons vues d'Arabie Saoudite ont suscité l'enthousiasme de tous. Ce sera une expérience plutôt cool du côté de l'aventure et du côté de la course, un peu comme une table rase pour tous. Je pense que tout le monde va être choqué par la variété des terrains. Tout le monde est dans le même bateau, tout le monde va devoir faire face à cela. J'aime ça, c'est un terrain de jeu égal à certains égards. »

Véhicule

RED BULL KTM FACTORY TEAM

  • Marque : KTM
  • Modèle : 450 RALLY REPLICA
  • Préparateur : Red Bull KTM Factory Team
  • Assistance : Red Bull KTM Factory Team
  • Classe : G1.1 Elites A.S.O

Classement 2020

Scratch Étape Général
1 5 5 5
2 2 2 1
3 15 15 9
4 8 8 6
5 - - -
6 - - -
7 - - -
8 - - -
9 - - -
10 - - -
11 - - -
12 - - -

Toute l'actualité de S. Sunderland

Dépêches - 09/01 11:16 [GMT +3] - Moto

Sunderland chute et quitte la course !

Nouveau rebondissement dans ce Dakar 2020. Après Adrien Van Beveren et Xavier de Soultrait, c’est au tour de Sam Sunderland de devoir abandonner après une grosse chute au km 187 de la spéciale. L’Anglais, vainqueur en 2017, souffre des lombaires et de l’épaule gauche.

Dépêches - 08/01 16:51 [GMT +3] - Moto

Sunderland pénalisé, Cornejo gagne l’étape !

Sam Sunderland a été pénalisé de 5 minutes pour excès de vitesse et rétrograde à la 8e position du classement du jour. Ignacio Cornejo remporte donc sa première étape sur le Dakar !

Réactions - 08/01 15:24 [GMT +3] - Moto

Sam Sunderland : « Une nouvelle aventure chaque jour »

Après une journée compliquée autour de Neom, Sam Sunderland remporte la quatrième étape en s’imposant sur le fil devant les Honda de Cornejo et Benavides.

« C’était difficile au début car il y avait beaucoup de poussière avec les pilotes qui me précédaient. J’ai pu accélérer...

Dépêches - 08/01 14:50 [GMT +3] - Moto

Sunderland bat Cornejo sur le fil !

Sam Sunderland a réalisé une impressionnante dernière partie de spéciale pour venir coiffer Jose Ignacio Cornejo sur la ligne. L’Anglais remporte l’étape pour seulement 11 secondes alors que Kevin Benavides n’est qu’à 46 secondes, après 453 km à bloc !

Dépêches - 07/01 12:42 [GMT +3] - Moto

Quintanilla et Sunderland à plus de 20 minutes

Pablo Quintanilla et Sam Sunderland ont perdu énormément de temps. A l’approche de la dernière partie de la spéciale, le Chilien et l’Anglais accusent un retard de 21 et 22 minutes !

Dépêches - 07/01 11:16 [GMT +3] - Moto

Sunderland à plus de 10 minutes

Journée difficile pour Sam Sunderland. Le leader du général ce matin pourrait perdre son bien après être passé au km 251 à plus de 10 minutes de Ricky Brabec.

Réactions - 06/01 15:12 [GMT +3] - Moto

"Il fallait prendre soin de la moto"

Deuxième de la première partie de l'étape Super Marathon, Sam Sunderland profite des errements de Tobi Price pour s'emparer des commandes du classement général.

« C’était aujourd’hui la première partie de l’étape Super Marathon il fallait prendre soin de la moto du mieux possible. Ayant...

Suivez-nous

Recevez des informations exclusives