Au bout de ses forces

15 janvier 2019 - 06:00 [GMT -5]

Arrivera-t-il jusqu’à Lima ? Guillaume Martens n’en est pas certain, même si hier il s’est honorablement sorti des 323 km de la spéciale tracée dans les dunes de San Juan de Marcona. « Je ne compte plus le nombre fois où j’ai dû relever ma moto, lâche le Hollandais, le souffle court. Tout ce sable... Je suis épuisé. Je n’ai jamais été aussi content de voir une arrivée. D’habitude, on en veut toujours plus, mais là franchement, je suis content que ça se termine. » Dimanche, Guillaume a rejoint le bivouac après quinze heures à ferrailler avec sa KTM. Hier, c’est à nouveau une dizaine d’heures qu’il a passées en selle. « Je n’ai jamais été aussi fatigué de ma vie, reprend-il. Je dors trois ou quatre heures par nuit, je n’ai pas pris de douche depuis trois jours... Quand j’arrive au bivouac, j’ai juste la force de jeter un œil sur ma moto et de manger un morceau avant de me glisser dans mon sac de couchage. Participer au Dakar c’est un rêve, mais quand tu y es, tu te dis que c’est la dernière fois que tu y viens. » A 54 ans, Guillaume Martens participe à son troisième Dakar. Il n’a pas encore trouvé la force d’en terminer un. Il dit : « Il reste encore trois jours à faire, et je ne sais pas si je tiendrai le coup si les étapes qui restent sont aussi difficile. » Le Dakar, ce Néerlandais qui vit en Suisse en est tombé amoureux il y a quarante ans. Il en avait quatorze. « J’ai dû attendre d’avoir cinquante ans pour avoir l’argent pour m’engager, explique-t-il. J’ai commencé à courir quand la plupart des pilotes ont arrêté depuis longtemps. Je suis quoi qu’il en soit très heureux d’avoir pu réaliser ce rêve. Je pense que cette course, moins de 3000 concurrent s’y sont engagés depuis sa création. Faire partie de ceux-là, c’est quelque chose. Et qu’on ne vienne pas me dire que ce Dakar est facile parce qu’il ne se déroule qu’au Pérou. Je ne crois pas qu’il existe une course plus dure au monde. »

Suivez-nous

Recevez des informations exclusives

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et des publicités ciblés en fonction de vos centres d'intérêts.