Descubra las historias de los héroes del Dakar Desde el Vivac
N°276 Coche MD RALLYE SPORT

JEAN-PHILIPPE BEZIAT

(fra) 1.82m / 90kg

Aficiones

sport auto, sport en général

Sponsors

Béziat Carburants, ABC Dépollution, Optimum Plus, Sport 2000,

2022 : 47e (assistance rapide MD Rallye)

2021 : Andalucia Rally (Ab. en T4)
2019 : 24H TT du Portugal (1er)
2019, 2004 et 2003 : Champion de France d’Endurance TT
2016 : 24H TT de Paris (2e scratch et 1er 2 roues motrices), 24H TT du Portugal (4e scratch et 1er 2 roues motrices)
2011 : M’Hamid Express (1er SSV)
2010 : M’Hamid Express (1er quad)

Interview

« J’ai mis vingt ans pour arriver à mon premier Dakar »

Jean-Philippe Béziat, c’est le parcours d’un pur amateur qui voyait passer le Dakar à cinq ans devant chez lui à Toulouse et qui, à force de persévérance et encouragé par trois parrains locaux, a réussi après vingt ans à enfin participer au Dakar. Un gros cœur comme on dit, parrain sportif de l’association Petit Cœur de Beurre, qui vient en aide aux enfants touchés par la cardiopathie congénitale. En compétition, tout commence avec son père alors qu’il a seize ans dans un vieux buggy en auto-cross. À 18 ans passés, Jean-Philippe se tourne à son tour au volant vers les rallyes locaux sur asphalte, sur glace, en endurance tout-terrain 4x4 puis au guidon d’un quad en rallye-raid. Il accompagne les cinq titres de champion de France d’endurance Porsche de l’équipe Poletti entre 2003 et 2007 en qualité de troisième pilote. À son palmarès, il peut revendiquer les titres 2003 et 2004. Cette dernière année-là, il tente la sélection pour le Volant Dakar aux côtés de Chicherit et Baumel… mais termine en deuxième position. Le Toulousain qui a découvert le milieu de l’endurance en 1998 décroche quasiment vingt ans plus tard un nouveau titre de champion de France d’endurance TT. Nous sommes alors en 2019 : plusieurs figures locales du Dakar lui répètent depuis ses débuts qu’il peut lui aussi y participer. Ses trois parrains, comme il les appelle, sont Jean-Michel Polato, Pascal Larroque et Pierre Lachaume. C’est ce dernier qui connait ses qualités de mécanicien en endurance TT, et pose son CV sur la table de l’équipe PH-Sport, avec laquelle il doit alors partir sur le Dakar. Avec le camion de l’équipe, il découvre enfin le bivouac sur l’édition 2020 et fait étalage de ses compétences. En 2022, c’est l’équipe MD Rallye qui fait appel à lui pour piloter leur Hilux d’assistance rapide. Jean-Philippe participe enfin à son premier Dakar au volant ! Pour l’assister, il fait appel à un ami de vingt ans avec qui il a partagé des raids et des courses. Pour Vincent Albira, c’est également un premier Dakar et un rêve qui se réalise et que les amis souhaitent renouveler le plus longtemps possible. Sur le Dakar 2023, ils sont cette année engagés dans un Optimus Evo3 à la mécanique Evo4 afin de pouvoir venir en aide aux véhicules de l’équipe MD.


J-P.B. : « J’ai mis vingt ans pour arriver à mon premier Dakar au volant. Je pense qu’il faut savoir monter les marches patiemment, qu’il faut persévérer et que tout est réalisable, c’est ce que j’apprends à mes enfants. Il y a vingt ans, jamais je n’aurais cru être au départ du Dakar. Je n’en voyais pas le bout après toutes ces années dans le milieu de l’endurance tout-terrain où j’avais déjà réussi un premier rêve qui était de devenir champion de France. Lorsque j’ai proposé à Vincent de m’accompagner, il a sauté sur l’occasion. C’est un ancien pilote de quad qui a une grosse expérience en solo. Je pense que notre binôme représente ce que l’on attend à haut niveau. C’était notre première fois l’an passé et on a tous les deux envie que cela continue le plus longtemps possible. »

V.A. : « J’ai une bonne expérience du rallye-raid en solo, d’abord en quad jusqu’en 2014 avec des participations à la Baja Espagnole, au Rallye du Maroc et de Tunisie, puis en SSV que j’ai moi-même préparé et avec lequel j’ai participé à nouveau à des courses. Quand l’opportunité s’est présentée de faire le Dakar dans un ex Hilux d’Overdrive, c’était vraiment quelque chose de bien. Cette année, on va avoir une voiture encore plus performante. J’ai continué à rouler un peu en course cette saison pour m’améliorer encore sur la lecture des notes pour gagner en rapidité. Je cultive cette expérience que j’ai d’être multicarte : mécanicien à la base, pilote et navigateur. C’est ce qui fait notre force. »

Vehículo

MD RALLYE SPORT

MD OPTIMUS
MD RALLYE SPORT

  • MD
  • OPTIMUS
  • MD Rallye
  • MD Rallye
  • T1.2 Prototype Cross-Country Cars 4x2

Clasificación 2023

Síguenos

Recibe información exclusiva del Dakar