N°165 Bike TEAM ALL TRACKS
driver
+

SEBASTIEN SOUDAY

(fra) 1.87m / 103kg

Hobbies

Le Quad, le rugby et le VTT

Sponsors

ASM, JS BOILLE, MOTU, GE, SMA, DRAG’ON DISTRIBUTION, HELITE AIRBAG

2022 : Abandon (étape 8)
2020 : 6e
2019 : Abandon
2018 : Abandon
2017 : Abandon (étape 1)
2016 : Abandon (étape 5)
2015 : Abandon (étape 2)

2021 : vainqueur du Rallye d’Andalousie
2019 : 1er du Panafrica
2018 : Champion d’Europe de quad
2017 : 4e Rallye du Maroc, victoire au Rallye de Sardaigne
2016 : Vice-champion du monde des rallyes TT quad,
1er du Rallye du Maroc, Hellas Rallye et Sardaigne
2014 : Vainqueur Hellas Rally
2e Rallye de Sardaigne
2013 : 3e Rallye du Maroc
2012 : 3e Rallye des Pharaons
14 participations à l’Enduro du Touquet

Interview

« Finir huitième ne m’intéresse pas »

Pour son huitième Dakar et le troisième en Arabie Saoudite, Sébastien Souday ne vise rien d’autre que la victoire chez les quads. Bien qu’il ait abandonné l’an dernier, le natif d’Hennezis est sans nul doute l’un des prétendants à la victoire. C’est donc avec l’objectif de terminer sur la plus haute marche qu’il aborde ce 45e Dakar. Souday n’a pas le but de rallier l’arrivée, mais celui de faire une belle performance et pour ça, il a mis toutes les chances de son côté en travaillant d’arrache-pied sur son quad durant toute l’année. Il s’est attaqué au développement d’une machine « inédite ». Le timing étant si serré qu’il n’a d’ailleurs pas pu participer à d’autres rallyes durant l’année afin de se focaliser sur ce Dakar 2023.

« Pour ce Dakar, l’objectif est toujours le même, celui de bien figurer et de ne pas abandonner. Terminer ou non, je m’en fiche, je veux bien finir. Pour être très honnête, finir huitième ne m’intéresse pas, je préfère abandonner. Cette année, nous avons totalement remanié la machine. Nous avons fait table rase en partant avec un autre préparateur et une nouvelle machine totalement inédite. Si sur mes premiers Dakar, j’étais stressé ou inquiet, pour celui-ci, je n’ai aucune pression, je pars l’esprit tranquille. L’an passé, il n’y a pas eu véritablement de casses, mais plutôt des problèmes électroniques sur les machines. C’est ce point qui nous a fait défaut tout le long de l’épreuve. Nous avons donc beaucoup travaillé et après tous les tests que nous avons menés, nous espérons que ça va fonctionner. Nous avons développé une pièce en particulier dont personne ne s’était occupé et on a consacré toute l’année à faire des essais, à passer au banc de puissance, repartir en essais… Nous n’avons pas pu être prêts pour d’autres rallyes en raison du timing. Il fallait qu’on aille au bout de notre démarche pour être prêts pour le Dakar. Nous avons beaucoup roulé, mais pas en course. Comme tout le monde sait, un processus de développement, c’est très long. »

Vehicle

TEAM ALL TRACKS

YAMAHA RAPTOR 700
TEAM ALL TRACKS

  • YAMAHA
  • RAPTOR 700
  • All Tracks
  • Team All Tracks
  • Quad

Ranking 2023

Follow us

Get exclusive information