N°151 Bike ERIC MARTINEZ
driver
+

ERIC MARTINEZ

(fra)

Sponsors

Opticien Mangin, Happy Sphère, Brunois Publicité, DRD Reims, Valisa, Harley-Davidson Reims, Champagne Albert Demilly, Les Trois brasseurs Reims, Il Ristorante Thillois, Entendre, Guy Hoquet Reims, Sopreca, PWA

Première participation

2019 : Rallye de Merzouga (46e)
2018 : Rallye de Merzouga (ab.)

Interview

« Je n’ai aucune peur, mais quelques inquiétudes »

L’appel du désert se confond chez Eric Martinez avec une madeleine de Proust d’un style tout à fait particulier. La saveur des dunes lui vient de sa plus tendre enfance, passée dans la petite ville marocaine de Bouarfa, aux confins de la frontière algérienne. Dans les bagages d’un père instituteur et voyageur, le jeune homme a ensuite déménagé à Saigon puis à Paris, précisément à l’époque où il a été émerveillé par les récits que faisaient Thierry Sabine de son périple Abidjan-Nice. Conquis d’emblée par les pionniers du Dakar, Eric a pris le chemin de l’engagement pour partir à sa façon à l’aventure. En tant qu’officier de l’armée de terre, il a en effet pris part à l’essentiel des opérations extérieures dans lesquelles l’Etat français a été impliqué, de l’Afghanistan au Mali en passant par le Tchad ou la Côte d’Ivoire. Après 35 ans de carrière, le retraité établi dans la Marne a enfin pu se consacrer à ce vieux défi qui lui trottait dans la tête : courir le Dakar à moto. En guise de préparation, ses deux participations au Merzouga Rally ont achevé de le convaincre qu’il était sur bonne voie. Les copains de bivouac avec qui il a déjà lié une complicité sont ceux qu’il retrouvera dans le coin des « Original by Motul », ceux qui sont inscrits sur le rallye sans structure d’assistance.

« J’ai toujours gardé chez moi un bocal avec du sable du désert, qui date de l’époque où j’étais gamin. Lorsque j’ai arrêté ma carrière d’officier à 57 ans, je savais que je voulais réaliser ce rêve. Je considère que le défi est double, parce que la première partie c’est d’être présent sur la ligné de départ. La recherche de sponsors, la préparation physique et la gestion de tous les à-côtés, c’est déjà une épreuve. Parce que quand on se décide, il faut être jusqu’au-boutiste. J’ai toujours été attiré par la liberté qu’offre la moto. Etant jeune j’étais passionné par le Dakar et je me rappelle très bien qu’en 1986, je descendais d’un raid sur le plateau des Glières avec le 27e bataillon de chasseurs alpins lorsque j’ai appris le décès de Thierry Sabine, j’en avais été affecté. Sur le Dakar, je croise les doigts pour arriver à gérer la fatigue. Ma façon de l’aborder ressemble à ce que j’éprouvais avant de partir en Opex : je n’ai aucune peur, mais quelques inquiétudes ».

Vehicle

ERIC MARTINEZ

  • Mark : HUSQVARNA
  • Model : 450 RALLY REPLICA
  • Performance tuner :
  • Assistance : Original by Motul
  • Class : G2.1 Super production

Ranking 2020

Scratch Stage General
1 138 137 137
2 135 135 133
3 131 131 -
4 130 130 -
5 128 128 -
6 - - -
7 - - -
8 - - -
9 - - -
10 - - -
11 - - -
12 - - -

Follow us

Get exclusive information