N° 300 - ÉQUIPE VOLKSWAGEN MOTORSPORT II
Giniel DE VILLIERS
DE VILLIERS
Giniel
ZAF
25/03/1972
Dirk VON ZITZEWITZ
VON ZITZEWITZ
Dirk
DEU
Véhicule
MODÈLE MARQUE
Race Touareg 2 VOLKSWAGEN
CLASSEMENT
  1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14
Scratch 5 8 32 5 17 8 6 4 3 11 3 9 6 6
Étape 5 8 31 5 17 8 6 4 3 11 3 9 6 6 -
Général 5 6 22 20 18 16 12 9 7 7 7 7 7 7 -

« Je suis peut-ĂŞtre plus dĂ©tendu »

La progression de Giniel De Villiers sur le Dakar ne pouvait que le conduire Ă  la victoire. Depuis sa 5ème place prometteuse pour sa première participation en 2003, au volant d’une Nissan, le Sud-Africain n’a jamais cessĂ© de progresser. Quatrième en 2005, puis vice-champion l’annĂ©e suivante avec son premier Dakar chez Volkswagen, il a finalement gravi la dernière marche l’an dernier pour la première visite du Dakar en territoire sud-amĂ©ricain. « Pour gagner un Dakar, il faut faire le moins d’erreurs possibles, mais aussi avoir de la chance », rĂ©sumait, fataliste, le pilote sud-africain l’annĂ©e de ses dĂ©boires en Mauritanie, en 2007. Après 9 jours de course d’une grande maĂ®trise, qui avait installĂ© son Race Touareg en haut du classement, un gros souci mĂ©canique « absolument imprĂ©visible » avait annihilĂ© toutes ses chances de victoire. En Argentine et au Chili, il a justement su tirer parti de son expĂ©rience, et finalement prendre les commandes du rallye Ă  trois jours de l’arrivĂ©e, au moment oĂą son coĂ©quipier Carlos Sainz abandonnait sur une sortie de piste fatale. Pour cette 32ème Ă©dition, le tenant du titre affiche une motivation intacte : « C’est parfait d’avoir cette victoire Ă  dĂ©fendre. En rĂ©alitĂ© nous avons moins de pression que l’annĂ©e dernière, mais le mĂŞme appĂ©tit. En 2009, l’équipe entière Ă©tait très attendue, et je suis ravi d’avoir Ă©tĂ© le meilleur ». Pour son retour en AmĂ©rique du Sud, la concurrence s’est encore densifiĂ©e au sein du team VW. Carlos Sainz court toujours après son ultime rĂŞve d’accrocher le Dakar Ă  son palmarès, près 20 ans après son dernier titre de champion du monde en WRC. Et l’arrivĂ©e de Nasser Al Attiyah, transfuge de BMW X-Raid, rajoute un prĂ©tendant de plus chez les hommes en bleu. « Pour l’instant il n’y a pas de numĂ©ro 1. Carlos Sainz veut gagner la course autant que Nasser. Mais la vĂ©ritĂ©, c’est qu’il y a moins de pression sur moi, et plus sur eux. La diffĂ©rence, c’est que je suis peut-ĂŞtre plus dĂ©tendu ». De Villiers se sent aussi plus affĂ»tĂ©. MalgrĂ© son succès, le pilote avait en effet vĂ©cu un rĂ©el cauchemar sur le plan physique en 2009, souffrant en permanence d’une hernie discale : « je me suis ensuite fait opĂ©rer en avril, et maintenant j’ai totalement rĂ©cupĂ©rĂ©. Je suis prĂŞt Ă  tenir mon rang ».

Retrouvez en ligne les photos du départ du Dakar
sur le site : www.maindruphoto.com
»