Dakar

Coma au panache… Minis figées…

Malgré une chute en début de parcours, Marc Coma a encore démontré son statut de patron du Dakar 2014, en signant sa 3e victoire de l'année sur l'une des longues spéciales de cette 36e édition, et conforte ainsi encore un peu plus sa position en tête du général. En autos, la journée a été marquée par la révélation de consignes d'équipes chez Mini figeant les positions en tête. Conséquences, Peterhansel lève le pied, tout comme Nani Roma et Nasser Al-Attiyah, ce dont profite Orlando Terranova pour signer sa 1ère victoire sur le Dakar 2014.

605km chronométrés entre Antofagasta et El Salvador au programme des concurrents pour la 11ème étape du Dakar 2014 qui a vu un nouveau festival de Marc Coma. 5ème à s'élancer en piste ce matin, le leader du général a, au prix d'une chute dès la 1ère heure de course, attaqué sur toute la première partie, pour finalement rentré dans les dunes dans le sillage de Cyril Despres, passé lui premier en piste dès le début de la spéciale. Les deux hommes finiront le reste de la spéciale ensemble et c'est donc logiquement le Catalan qui signe le meilleur chrono du jour 2'51'' devant Cyril Despres. Derrière les deux hommes, le 3e temps du jour revient à un excellent Olivier Pain, lancé dans une folle bagarre pour le podium final avec Jordi Viladoms, qui ne lâche cependant qu'une petite trentaine de secondes au pilote Yamaha.

Conséquences au général, Marc Coma porte son avance à 52'36'' sur Joan Barreda, parti en tête ce matin, mais qui a chuté au km 250 de la spéciale du jour, brisant tout ses instruments de navigation dans la manœuvre, et donc contraint ensuite de finir la spéciale à vue. Grâce à son 3e temps du jour, Olivier Pain revient à 13'44'' de la 3e marche du podium, toujours détenue par Jordi Viladoms. De son côté, Cyril Despres continue sa remontée au général et ne compte plus désormais que 43'' de retard sur la 5e place d'Helder Rodrigues.

« C'est fini ! La haute hiérarchie m'a demandé de ralentir. Nous étions à plus de 40 minutes et nous sommes revenus à 2 minutes… mais c'est fini ! » Avant même le départ de cette 11e étape auto, Stéphane Peterhansel révélait qu'il n'irait pas chercher le leader du général, Nani Roma, décision de la direction d'X-Raid de figer les positions en tête oblige… Des propos confirmés quelques instants plus tard par Nasser Al Attiyah.

Le Qatari et le Français se sont donc contentés de « dérouler » tout au long de la spéciale du jour, pour le plus grand plaisir des « outsiders » : Terranova et De Villiers, toujours en bagarre, eux, pour la 4e place du général. A la clé, 2e victoire d'étape sur le Dakar pour l'Argentin, 10'57'' devant un Nani Roma quand même encore combatif, et 12'38'' devant le Sud-Africain, victime de 3 crevaisons, tandis que « Peter » et Al Attiyah finissent eux respectivement à 14'14'' et 20'57'' d'« Orly ». « La partie est terminée. On a bien rigolé, on s'est bien amusé… Et hier soir, le team nous a demandé de ne plus prendre de risques» a, à nouveau, déclaré Stéphane Peterhansel à l'arrivée de cette 11ème spéciale. « C'est un peu frustrant car nous avions fait le plus gros du boulot. Mais si Mini veut avoir trois voitures sur le podium, à la vitesse où on roule devant, on peut planter une voiture ou même deux dans la journée. On sait que ça peut arriver, mais on ne pensait pas qu'ils allaient le faire. »
 
Conséquence au général, Nani Roma respire un peu en tête avec désormais 5'32'' d'avance sur Peterhansel et 56'01 sur Nasser Al Attiyah. Tandis que derrière, Orlando Terranova  prend la 4e place à Giniel De Villiers pour 12'18'' et place ainsi une 4e Mini dans le top 4 du général…

Une 11e étape qui aura également marqué un tournant dans les courses camions et quads. En effet, chez les mastodontes, profitant d'un terrain encore favorable à son Kamaz, Andrey Karginov signe sa 4e victoire 2014, la 9e sur le Dakar, 14'18 devant son coéquipier Eduard Nikolaev mais surtout 15'51 devant Gerard De Rooy, qui a perdu pas moins de 12 minutes sur sa 1ère crevaison du rallye. Suffisant pour déloger le Néerlandais de la tête du général qu'il détenait pourtant depuis la 2e étape, mais qui à 2 étapes de Valparaiso compte désormais 7'56 de retard sur Karginov.

Enfin, côté quads, c'est l'abandon de Sergio Lafuente aujourd'hui, moteur cassé au km 272 de la spéciale, qui permet à Ignacio Casale d'être, sauf ennuis mécaniques, désormais assuré du titre. En effet, le Chilien, vainqueur aujourd'hui de sa 6e victoire sur un Dakar, 5'12 devant Victor Gallegos et 19'17 devant Rafal Sonik, compte en effet désormais 1h04'32'' d'avance sur le Polonais.

Réactions

étape 11 : 002 - MARC COMA : « Il reste encore une journée dure »
« Un jour très, très long. J'ai eu une petite chute au départ mais sans importance. Ensuite j'ai essayé de maintenir un bon rythme. L'essentiel, c'est d'être là. Et de faire attention car il reste encore un... [en savoir +]








partenaires

  • Macro
  • Total
  • Speed Agro
  • EDOX
  • elf
  • Honda
  • Karcher
  • Michelin
  • Mitsubishi-Motors
  • Red Bull
  • Sodexo
  • Fox Sports
  • Cadena 3
  • ADN
  • Futuro
  • La Tercera
  • France Info
  • Maindru

communauté